Tendance

SPÉCIAL COIFFURE

AlexA504 views

S’il est un domaine dans lequel on peut souvent tout recommencer, faire table rase du passé  et se dire qu’aujourd’hui est le premier jour du reste de notre vie, c’est bien celui de la coiffure (il faudra tif’hair).  

Le printemps étant l’époque du renouveau, il nous a donc semblé de bon ton de vous en toucher 2 mots. Cependant, pour réussir à être pertinents et ne pas risquer de vous annoncer le grand retour de la banane gominée, de la mise en plis bleutée ou de la brosse-nuque longue, il nous fallait les analyses d’une professionnelle de la profession.  

Nous sommes donc allés supplier  les filles de Rock’n Color, de nous livrer les tendances coiffure de la saison à venir. Notre ignorance en la matière les a probablement émues puisqu’elles ont de bonne grâce consenti à nous déniaiser un peu. Peut être avaient-elles aussi en tête d’éviter  une catastrophe capillaire sur Roanne. On les en remercie bien bas car elles l’ont fait, de surcroît, avec brio et patience, ce qui ne gâche rien. Voici donc leurs révélations…

Cet été sera coloré ou ne sera pas. Mais attention, pas n’importe quelles couleurs : ce sont bien les 50 nuances de gris qui sont à l’honneur.  Du gris foncé, du gris clair, cendré, bleuté, rosé, de l’éminence grise, de la matière grise pour réveiller les grises mines. A moins d’avoir une base blonde, il faudra en passer par la décoloration et l’entretien est à prendre en considération. C’est élégant, chic, raffiné, parfait pour dynamiser une coupe classique, et même les hommes s’y mettent. 

Les  ombrés sont toujours aussi présents, mais moins contrastés qu’auparavant. Si on aimait au début casser l’harmonie des couleurs, on opte davantage aujourd’hui pour le naturel, pour les effets « fondus » avec patine et dégradés tout en douceur.  Cela fait plus de 5 ans maintenant qu’ils s’adaptent à presque toutes les têtes et le moins que l’on puisse dire, c’est que la tendance s’installe. Il est vrai que bien pratiqué, avec une savante association de couleurs, le soleil s’invite joliment dans nos crinières. 

On voit aussi des teintes plus tranchées, avec un bel arc-en ciel flashy : des verts pas du tout pastel, des bleus  qui ne sont pas là pour rigoler, des roses Barbie en Californie. Il existe même des mélanges «rainbow», effets queue de licorne, que tout le monde n’est pas prêt d’assumer, autant financièrement que visuellement d’ailleurs. C’est sympa, c’est rigolo, mais quid de la photo de famille sur la cheminée?

Plus facilement, ce que l’été annonce presque systématiquement, ce sont les envies de sacro-sainte blondeur…On veut du soleil dans nos cheveux, de la lumière, de la douceur, et une couleur qui vieillit parfaitement tout au long de l’été. Si tant est que notre carnation s’y prête, bien entendu. 

Côté coupes, le carré est toujours sur les podiums et sous toutes ses formes : long, court, plongeant, dégradé, lisse, flou, avec ou sans frange.  Si frange il y a, celle-ci sera droite, asymétrique, rideau, remisée sur le côté…

Quant aux hommes, de plus en plus barbus et de plus en plus tatoués, ils optent pour des looks  soignés mais plus naturels , avec des raies bien marquées et un mouvement de cheveux bien étudié. Le vintage s’adapte à leur tignasse, pourvu que cela fasse viril raffiné…L’heure est aux torses velus, aux barbes irréprochables et les imberbes pleurent sur la cruauté d’une époque qui n’est pas la leur…

Merci à Virginie et Nathalie du salon Rock’n Color Place du Marché à Roanne. Copyright photos Bed Head By Tigi.