Non classéReportage - Interview

VRH 360

AlexA88 views

L’immersion interactive

On vous emmène visiter une niche, ni fiscale ni écologique, pas non plus architecturale, ni celle du chien, avec tout le respect qu’on lui doit. Il existe bien, dans les Vosges, une rivière portant ce nom et qui est, très probablement, remarquable par son écosystème et sa biodiversité, mais ce n’est pas en Bucolisme qu’on vous envoie promener. Soyez les bienvenus, plutôt, dans « une niche de marché », soit un marché très étroit qui répond à une demande très pointue. Par exemple, un aspirateur hyperpuissant mais capable de recracher les pantoufles et autres accessoires des Playmobils, ou une agence de rencontre pour raciste homophobe misogyne qui n’aime pas se laver. Vous avez compris l’idée. 

Quatre garçons pleins d’avenir, mais ayant peu d’intérêt pour le mobilier miniature ou les antithèses du bon-plan amoureux, ont pendant deux ans travaillé d’arrache-pied pour développer des outils d’aide à la vente en immobilier.  Alexis Radakovitch, de AR Architecture, Alexandre Jacquet, de Chauvelot Construction, Romain Coppéré, de PCC et Moussé-Gava, et Gabriel Radakovitch, directeur artistique, ont réuni leurs compétences pour créer un process unique en réalité virtuelle : VRH360. Grâce à leur hyperactivité, et leur incapacité à se satisfaire d’une seule vie professionnelle, un plan d’architecte ou de décorateur d’intérieur peut aujourd’hui prendre des allures de visite réelle, bien que virtuelle, qui rend la projection beaucoup plus aisée. Ils créent l’illusion du réel et donnent vie aux projets bien avant le premier coup de truelle. L’argument de vente est nettement plus imparable que toutes les lourdes promesses de marouflage de Valérie Damidot, ou, si vous préférez La Maison France 5, que les volumes, soubassements, enluminures et poufs à 10 000 Euros de Stéphane Millet. On ne sait pas ce que ce process aurait donné, par exemple, avec les réalisations sans angles droits de Gaudi, et s’il aurait placé plus facilement son architecture ondulante, mais il faut vivre avec son temps, et ces 4 là l’ont bien compris. Nous avons rencontré deux d’entre eux, Alexis Radakovitch et Alexandre Jacquet pour qu’ils nous emmènent, un peu, dans leur niche et, si possible, dans une autre dimension.

En quoi consiste, au juste, VRH 360 ? 

Nous proposons de donner vie à des projets à partir de plans 2D et 3D. Les architectes, architectes d’intérieur, les promoteurs immobiliers, les agenceurs, etc., nous amènent leurs plans et on les rend visibles dans l’espace, en les projetant dans une réalité virtuelle, dans un environnement artificiellement géré par des logiciels. C’est le réel avant qu’il ne naisse et, effectivement, c’est beaucoup plus facile pour les gens de se projeter. 

Et, concrètement, comment ça fonctionne ?

On retranscrit les plans en réalité virtuelle, les informations sont retravaillées en haute définition, on est dans l’hyperréalisme, ce qui nous oblige à être extrêmement précis. Ensuite, les visites sont accessibles très simplement via un lien Youtube, n’importe où dans le monde. Avec une connexion 3G, vous visionnez votre projet sur votre téléphone, intégré ou non dans un casque RV, ou visionneuse, qu’on offre systématiquement. Il s’agira, suivant les besoins, de visite 360 ou virtuelle, de photo-rendu, de film de présentation…

Qu’est ce qui vous a amenés sur un tel projet ?

On se connaissait tous les 4, en tant qu’amis et en tant que professionnels puisqu’il y a parmi nous un architecte maître d’oeuvre, un architecte d’intérieur, un expert de la construction et un animateur graphiste. On a cherché, d’abord pour nos entreprises respectives, un moyen de permettre à nos clients de se projeter plus facilement. On s’est rendu compte que dans la 3D, il n’existait que des mastodontes pour les gros promoteurs. Rien pour nous, et rien d’accessible financièrement. Alors, comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, et qu’on avait toutes les compétences sous la main… on s’est lancés.

Vous avez mis deux ans à finaliser ce produit ?

Un peu moins en réalité car cela fait déjà un an qu’on le vend. Mais oui, il y a eu une importante phase de préparation. Il a fallu démarrer à blanc pour avoir quelque chose à présenter et être crédibles ! On a commencé par tester notre produit dans nos entreprises respectives, puis dans notre réseau.  On a fait double semaine, puisqu’on a tous un travail à côté. Excepté Gabriel qui est à plein temps sur VRH360.  

Comment vous répartissez-vous les tâches ?

Gabriel, « l’artiste » du groupe, s’occupe de toute la conception et l’animationgraphique, depuis Manchester, car c’est là-bas que tout se passe. Romain est en charge de la gestion, Alexis de la relation client, et Alexandre de tous les aspects techniques.

Et avec qui travaillez-vous ?

Avec les professionnels de l’immobilier, de l’animation d’entreprise, des designers, agenceurs, paysagistes… et tous ceux qui ont besoin de « scénariser » leur produit, mais toujours en BtoB. On ne veut pas prendre la place d’un architecte, le client souvent ne sait pas qu’on existe. On est là pour sublimer le travail d’autres professionnels. A Roanne et ailleurs.  

Quels sont vos avantages sur vos concurrents ?

Le prix déjà. Notre produit est proposé à partir de 400 Euros, contre 15 000 dans les grosses structures. Et nous sommes précurseurs en termes de finitions, textures, animations, mouvements et sons. De plus, nos compétences respectives nous rendent totalement complémentaires.

Que faut-il vous souhaiter ?

De bien développer Roanne… et de rendre la réalité virtuelle incontournable et accessible, en tous les cas dans notre secteur d’activité!


VRH 360
15 rue Jean Moulin, Roanne
04 77 18 30 04 ou 06 70 73 80 92
www.vrh360.com
contact@vrh360.com